Atrophie Du Lobe Frontal

Partagez sur les réseaux sociaux : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Les contributions - Participe (question, expérience) gratuitement

Votre expérience sur le Sujet

  1. Les chercheurs ont parfois un intérêt chez les patients avec atrophie du lobe frontal, en raison de la dégradation progressive de la fonction peut être liée à des zones spécifiques du cerveau. Cela peut aider les chercheurs à identifier les zones du cerveau qui sont responsables pour les différentes activités, ce qui peut aider avec le traitement de patients atteints de troubles neurologiques. Les participants à la recherche parfois de recevoir une compensation pour leur aide et ont également accès à une variété d’options de traitement qui sont gratuits s’ils sont associés à la recherche. Un neurologue peut fournir de plus amples informations sur les essais cliniques en cours et si un patient est admissible pour la participation à un essai.

  2. De l’imagerie médicale, l’étude peut montrer des signes d’atrophie du lobe frontal, surtout quand elle est extrême. Complète la couleur des images du cerveau peut aider le médecin à identifier les domaines spécifiques de retrait. Ceux-ci peuvent fournir des informations sur le patient’s les symptômes et ce que le patient peut s’attendre. Tests médicaux peuvent également fournir des informations sur pourquoi le lobe frontal est à la baisse. Les dégâts sont irréversibles, mais les patients peuvent bénéficier de la thérapie et d’autres options pour les aider à conserver la fonction aussi longue que possible.

  3. Comme l’atrophie du lobe frontal progresse, le patient peut commencer à développer des troubles du mouvement et plus de déficits neurologiques évidents. Le lobe frontal aide le corps à planifier et à exécuter des mouvements volontaires. Les Patients atteints de dégénérescence dans le lobe frontal peut se déplacer plus lentement, secouer, ou ont de la difficulté avec la motricité fine des tâches. Ils ont parfois de la difficulté à bouger. Cela peut également affecter la parole et de manger, car le patient peut avoir de la difficulté à avaler et d’articuler clairement.

  4. L’atrophie du lobe Frontal est une réduction de la taille du lobe frontal, qui est la première zone du cerveau. Cette partie du cerveau est responsable d’un certain nombre de processus très important, et par conséquent, la modification de sa forme et de la structure peut causer une variété de problèmes. Les Patients avec une atrophie du lobe frontal peut le vivre comme un problème autonome ou en association avec une maladie sous-jacente. De nombreuses maladies neurodégénératives comme la maladie de Huntington’s sont associés à une diminution du lobe frontal au fil du temps.

  5. Les Patients atteints de cette maladie neurologique peut se développer la planification, la régulation émotionnelle, du mouvement et de la pensée critique des pertes de valeur. Parfois, la condition de déclenchement lentement. Les symptômes sont parfois confondus avec des signes de maladie mentale avant de plus progressive des symptômes indicatifs de problèmes neurologiques développer. Par exemple, un patient pourrait avoir désorganisation de la pensée, de débordements émotionnels, et les hallucinations, la tête d’un médecin à soupçonner un état comme la schizophrénie, d’abord.