Les contributions - Participez (question, expérience) gratuitement

Votre expérience sur le Sujet

  1. Signes d’intoxication alimentaire peuvent être plus graves peuvent inclure une valeur très élevée de la fièvre, du sang des vomissements ou de la diarrhée ou de la désorientation. Les Patients qui ont de la difficulté à marcher, ne peut pas être réveillé d’un profond sommeil, ou apparaissent exceptionnellement détresse mai besoin d’un traitement médical. Persistante, diarrhée et les vomissements qui ne permettent pas au patient de retenir les fluides sont également une cause de préoccupation. Un fournisseur de soins comme un médecin ou une infirmière peut vérifier que le patient, de recueillir des échantillons pour les tests, et de le rendre plus agressif des recommandations de traitement. Il peut être utile de fournir une liste de tous les repas, dans le cas de l’intoxication alimentaire est le résultat de la contamination des denrées alimentaires qui pourraient être l’objet d’un rappel.

  2. La nausée est généralement le premier signe d’alerte, avec des douleurs abdominales et des crampes. Le patient peut également être étourdi, fébrile, et irritable. Comme une légère intoxication alimentaire continue, le patient peut commencer vomissements et peuvent développer une diarrhée. Remplacement liquide est important, pour s’assurer que le patient n’a pas de devenir déshydraté pendant l’épisode d’intoxication alimentaire. Si les patients ne peuvent pas conserver des liquides vers le bas, les cas les plus graves.

  3. Cas d’une légère intoxication alimentaire peut être le résultat de maladies infectieuses-organismes ou de toxines dans les denrées alimentaires, généralement parce que la nourriture a été mal traités ou pas préparés. Quelques exemples peuvent inclure des Salmonelles dans les pas assez cuit le poulet et les toxines dans les fruits de mer récoltés au cours de la prolifération des algues. Les Patients peuvent commencer à remarquer les signes d’alerte en quelques heures, même si cela peut prendre plusieurs jours pour certains organismes à l’origine des symptômes de la maladie.

  4. Dans les trois jours suivant l’apparition des symptômes, le patient doit commencer à se sentir mieux. Une légère intoxication alimentaire peut causer une certaine persistance des nausées et de la fatigue jusqu’à dix jours, mais les vomissements et la diarrhée devrait s’arrêter tant que le patient passe par le pire de l’épisode. Les Patients peuvent également noter qu’ils sont plus sensibles à certaines odeurs, et de l’expérience du dégoût lorsqu’ils sont exposés à des aliments qui les a rendus malades. Quelqu’un qui a été malade après avoir mangé de la salade de pommes de terre, par exemple, pourrait perdre le goût pour plusieurs semaines ou plusieurs mois.

  5. Les Patients avec une légère intoxication alimentaire peut avoir la diarrhée, des nausées et des vomissements qui commencent généralement à résoudre dans un délai de trois jours. Les gens peuvent récupérer à la maison à partir d’une légère intoxication alimentaire, sans aucun traitement médical particulier au-delà de fluides et de repos pour soutenir le système immunitaire. Si les symptômes s’aggravent ou persistent pendant plus de trois jours, à l’attention d’un médecin peut être requis. Le médecin peut évaluer la situation et de déterminer si le patient a besoin de médicaments ou une hospitalisation pour intoxication alimentaire sévère.